Fils de militaire, Yannick Haenel fait ses études au Prytanée national militaire de La Flèche.
À partir de 1997, il codirige la revue Ligne de risque. Professeur de français jusqu'en 2005, il a publié plusieurs romans, dont Introduction à la mort française (2001) et Évoluer parmi les avalanches (2003), un essai sur les tapisseries de La Dame à la licorne : À mon seul désir (2005).
En 2005, il a codirigé deux volumes d’entretiens : Ligne de risque et Poker, entretiens avec Philippe Sollers.
En 2007, Yannick Haenel a publié dans la collection "L'infini", dirigée par Philippe Sollers, "Cercle" (éd. Gallimard), roman, qui a reçu le prix Décembre et le prix Roger Nimier.
En 2009, il reçoit le prix Interallié et le prix du roman Fnac pour "Jan Karski".
Yannick Haenel est chroniqueur pour le magazine de littérature et de cinéma Transfuge depuis 2010 et à Charlie Hebdo depuis la reprise de la publication après les attentats de janvier 2015.
En 2017, il publie le roman Tiens ferme ta couronne, qui est finaliste du Prix Goncourt et qui reçoit le Prix Médicis.

FRANCE INFO
C’est toujours un plaisir de lire la plume enveloppante de Yannick Haenel, tant on y sent l’imagination transformée en mots presque instantanément. L’écrivain donne vie à tous ses fantasmes : le trésorier-payeur homonyme de Georges Bataille, sera donc un anarchiste philosophe, devenu banquier par curiosité. (...) Le romancier creuse un tunnel imaginaire, ne cessant de se perdre dans les labyrinthes de sa pensée, s'amusant, nous guidant et nous perdant avec grâce, à la recherche d'un trésor qui est là, tout près, dans la magie du langage, mais que nul ne peut trouver sans creuser.

LIBÉRATION
Un banquier converti à la charité organise son épuisement sexuel et littéraire pour atteindre la vraie liberté. Yannick Haenel signe un roman jouissif autour de la notion de «dépense» chère à Georges Bataille.

YANNICK HAENEL

VENDREDI 14 OCTOBRE 18H30

La librairie Les Temps Modernes vous invite dans ses murs et en partenariat avec le CDNO à une rencontre littéraire avec Yannick Haenel à l'occasion de la sortie de son nouveau roman LE TRÉSORIER-PAYEUR (éditions Gallimard). 

Un de ses précédents romans - Jan Karski - a été adapté  par Arthur Nauziciel en 2011 (création au Festival d'Avignon et reprise au CDNO) : Jan Karski (Mon nom est une fiction).


C’est l’histoire d’un banquier qui veut tout dépenser.

Au début des années 90, le jeune Bataille arrête la philosophie pour s’inscrire dans une école de commerce et décroche son premier poste à Béthune, dans la succursale de la Banque de France.
Dans cette ville où la fermeture des mines et les ravages du néolibéralisme ont installé un paysage de crise, la vie du Trésorier-payeur devient une aventure passionnée : protégé par le directeur de la banque, Charles Dereine, il défend les surendettés, découvre le vertige sexuel avec Annabelle, une libraire rimbaldienne, s’engage dans la confrérie des Charitables, collabore avec Emmaüs et rencontre l’amour de sa vie, la dentiste Lilya Mizaki.

Comment être anarchiste et travailler dans une banque ? Peut-on tout donner ? Yannick Haenel raconte comment il est possible, par la charité et l’érotisme, de résister de l’intérieur au monde du calcul.

Selon lui, le krach n'était pas une anomalie du système - un problème qui aurait appelé comme tel sa solution -, mais le coeur de son fonctionnement. Le système produisait lui-même des krachs car il n'était lui-même qu'un krach à retardement. L'économie ne gérait plus rien depuis que le vaudou de la finance s'était jeté sur elle.
- Etes-vous heureux, monsieur Bataille ?
- Pas encore.
Les yeux de Charles Dereine brillaient, il avait apprécié cette réponse.
- Moi aussi j'aime la mine. Et comme vous, j'estime ceux dont la vie est dure. Vous savez qu'ici, il n'y a que des pauvres. La région a été méthodiquement vidée de ses travailleurs ; l'industrie est gérée par des brutes qui ont tout rasé ; ils ont fermé les mines mais ils n'ont rien mis à la place. Résultat : chômage, alcool, suicide. Et là-dessus : Front national.

RÉSERVATION

La rencontre se déroulera
à la Librairie Les Temps Modernes
57 Rue Notre-Dame de Recouvrance

Entrée libre sur réservation
02 38 81 01 00
billetterie@cdn-orleans.com

LIBRAIRIE
LES TEMPS MODERNES

La librairie Les Temps Modernes est un fidèle partenaire du CDNO.
Vous pouvez y retrouver tous les ouvrages de la saison à la librairie du théâtre et en centre-ville, rue Notre-Dame de Recouvrance