Texte Dennis Kelly
Mise en scène Chloé Dabert
Avec Bénédicte Cerutti
Assistant à la mise en scène Matthieu Heydon
Scénographie, vidéo Pierre Nouvel
Costumes Marie La Rocca
Son Lucas Lelièvre
Lumières Nicolas Marie
Régie générale Arno Seghiri
Traduction Philippe Le Moine

Production Comédie - CDN de Reims
Avec le soutien du CENTQUATRE-PARIS
L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté.

Dennis Kelly naît en 1970 à Londres.

Sa première pièce Débris est montée en 2003 à Londres (Theatre 503/Battersea Arts Centre). Ses pièces sont ensuite créées dans différents théâtres londoniens (Paines Plough, Hampstead Theatre, Young Vic Theatre...) : Oussama ce héros (2003), Après la fin (2005), Love and money (2006), Occupe toi du bébé (2006), ADN (2007) et Orphelins (2009).
En 2010, sa pièce The gods weepsest présentée par la Royal Shakespeare Company. Pour cette même troupe, il écrit en 2011 le livret de la comédie musicale Matilda the musical (adaptée de Roald Dahl), qui rencontre un immense succès en 2011 à Londres, et sera reprise en tournée internationale, notamment à Broadway.

En 2013, il écrit une adaptation de la pièce de Georg Kaiser, From Morning Till Midnight qui est créée au National Theatre et la même année sa pièce L’abattage rituel de Gorge Mastromas est présentée au Royal Court.
Ses pièces sont jouées et traduites dans le monde entier.

En 2009 il est élu meilleur auteur étranger par le magazine Theatre Heute en Allemagne.

Dennis Kelly est également l’auteur de deux pièces radiophoniques The colony (BBC Radio 3, 2004) et 12 shares (BBC Radio 4, 2005). Pour la télévision, il a écrit la série Pulling (SilverRiver / BBC 3) et plus récemment Utopia (Kudos/ Channel 4) qu’il a également coproduite.

Comédienne et metteuse en scène, Chloé Dabert a été formée au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris (CNSAD). Elle a joué notamment sous la direction de Joël Jouanneau, Jeanne Champagne et Madeleine Louarn.
En 2012, elle fonde avec Sébastien Éveno la compagnie Héros-limite. Le spectacle Orphelins de Dennis Kelly, qu’elle crée à Lorient en 2013 est lauréat du festival Impatience 2014.

Artiste associée au CDDB-Théâtre de Lorient, au CENTQUATRE-PARIS, au Quai, Centre dramatique national d’Angers et résidente à l’espace 1789 de Saint-Ouen, elle met en scène des écritures contemporaines (Dennis Kelly, Lola Lafon).
En 2018, elle monte J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne de Jean-Luc Lagarce à la Comédie-Française et Iphigénie de Racine au festival d’Avignon.

Elle dirige la Comédie, Centre dramatique national de Reims, depuis janvier 2019.

En mars 2020, elle crée Girls and Boys de Dennis Kelly à la Comédie – CDN de Reims.

En décembre 2020, elle met en scène Dear Prudence, une commande d’écriture à Christophe Honoré dans le cadre du projet « Lycéen.ne.s citoyen.ne.s, sur les chemins du théâtre », un programme de La Colline – Théâtre national, de la Comédie – CDN de Reims, du Grand-T – Théâtre de Loire-Atlantique et du TNS – Théâtre National de Strasbourg.
En juillet 2021, elle crée Le Mur invisible d’après Marlen Haushofer avec Lola Lafon et Maëva Le Berre dans le cadre de la 75e édition du Festival d’Avignon.

En 2022, elle créera Le Firmament d’après un texte de Lucy Kirkwood.

DANS LA SPIRALE DE L'INDICIBLE
La subtilité de la scénographie, comme celle du rythme insufflé à la pièce, laisse toute la place à ce texte porté par l’intensité du jeu de Bénédicte Cerutti. Suspendu à chacun de ses mots, de ses silences et de ses regards, tantôt aspirés par quelque fantôme tantôt directement pointés vers lui, le public ne ressortira évidemment pas indemne de cette plongée au plus près de l’horreur. Époustouflante performance d’actrice.
- Marie-Valentine Chaudon, La Croix

Sous la direction de Chloé Dabert, l’irréparable se cristallise, tel un abîme sans fond à travers l’émotion qui habite la voix de Bénédicte Cerutti. Tout se passe devant cette fameuse porte d’envol où des ouvertures découvrent les espaces déserts où elle a travaillé et vécu. Elle s’adresse aux fantômes qui peuplèrent sa vie. Sa parole touche de si près l’intime qu’elle pourrait trouver source dans l’alchimie réparatrice de secrets réservés au divan.
- Patrick Sourd, Théâtre(s)

Grâce à l’épure de son jeu [ Bénédicte Cerutti] et de l’ensemble des composantes de la mise en scène de Chloé Dabert, ce Girls and Boys va bien au-delà de l’horreur qu’il contient en son cœur. Il sonde ce qu’il y a d’inné et d’acquis dans les relations humaines, et dans ce qui cause leurs dérèglements.
- Anaïs Héluin, Sceneweb

GIRLS AND BOYS

MERCREDI 23 NOVEMBRE 20H30
JEUDI 24 NOVEMBRE 19H30

1H40 - HORS LES MURS, Le Bouillon - Centre Culturel de l'Université d'Orléans (La Source)

Tout commence par le récit ordinaire d'un couple contemporain.
Une femme seule en scène nous raconte l’amour duquel sont nés ses enfants, la débâcle qui s’ensuit : le primat des ambitions professionnelles, les trahisons, les conflits, et l’horreur qui, petit à petit, se profile... tandis que derrière des portes coulissantes, surgissent les souvenirs. Point de non-retour.
Sous la direction de Chloé Dabert, directrice de la Comédie - Centre dramatique national de Reims, le monologue se mue alors en thriller. Et dans une atmosphère de plus en plus oppressante, résonne la langue de Dennis Kelly, sans concession, explosive, drôle et sidérante.

Avec Girls and Boys, c'est le troisième texte de Dennis Kelly accueilli au CDN après L'Abattage rituel de Gorge Mastromas mis en scène par Maïa Sandoz en 2016 puis le Orphans des TG Stan la saison précédente. Le CDNO a par ailleurs commandé une "conférence" - Les Sentinelles - à Bénédicte Cerutti à l'occasion des SOLI 2020.

AUDIODESCRIPTION

Jeudi 24 novembre à 19h30
Représentation adaptée
avec programme détaillé
- Réalisation Accès Culture
Réservations au 02 38 81 01 00

Réserver