Conception, écriture et mise en scène Marion Siéfert
Collaboration artistique, chorégraphie et performance Helena de Laurens
Collaboration artistique Matthieu Bareyre
Conception scénographie Nadia Lauro
Lumières Manon Lauriol
Son Johannes Van Bebber
Vidéo Antoine Briot
Costumes Valentine Solé
Maquillage Karin Westerlund
Accompagnement du travail vocal Jean-Baptiste Veyret-Logerias
Harpe baroque Babett Niclas
Régie générale Chloé Bouju
Développement et accompagnement de Ziferte Productions Cécile Jeanson, Bureau Formart

Production Ziferte
Productions et La Commune CDN d’Aubervilliers coproduction Théâtre Olympia - Centre Dramatique National de Tours, Théâtre National de Bretagne – Rennes, La Rose des vents – scène nationale de Villeneuve d’Ascq, Festival d’Automne à Paris, CNDC Angers, L’Empreinte - scène nationale Brive-Tulle, Centre Dramatique National d’Orléans, TANDEM-scène nationale Arras-Douai, Théâtre Nouvelle Génération – CDN de Lyon, Le Maillon-Strasbourg, Vooruit-Gand, Théâtre Sorano – Toulouse
Remerciements Christine et Jean-Marie Siéfert, Vincent Dietschy, Adèle Codraro, Martine Bareyre, Julie Bareyre, Patrick Jammes, Jules Wysocki, Natnada Marchal, Aline Fischer.
Avec le soutien de POROSUS, Fonds de dotation accueil en résidence T2GCDN de Gennevilliers, La Ménagerie de verre dans le cadre du Studiolab
Réalisation scénographie Ateliers Nanterre-Amandiers : Marie Maresca, Ivan Assa‘l, Jérôme Chrétien
Avec l’aide à la production de la Drac Île-de-France,action financée par la Région Île-de-France
Marion Siéfert est artiste associée à La Commune centre dramatique national d’Aubervilliers.

Marion Siéfert est autrice, metteuse en scène et performeuse. Son travail est à la croisée de plusieurs champs artistiques et théoriques et se réalise via différents médiums : spectacles, films, écriture. En 2015-2016, elle est invitée dans le cadre de son doctorat à l’Institut d’études théâtrales appliquées de Gießen (Allemagne). Elle y développe son premier spectacle, 2 ou 3 choses que je sais de vous, qui tournera ensuite en France, dans plusieurs festivals et théâtres. Elle collabore sur Nocturnes et L’époque, deux films du cinéaste Matthieu Bareyre, qui collabore également régulièrement sur ses pièces. Elle performe pour Monika Gintersdorfer et Franck Edmond Yao dans Les Nouveaux aristocrates, dont la première a eu lieu aux Wiener Festwochen 2017. En 2018, elle crée Le Grand Sommeil, avec la chorégraphe et performeuse Helena de Laurens (La Commune - CDN d’Aubervilliers , Festival d’Automne) ; et en mars 2019, Pièce d’actualité n°12 : DU SALE !, un duo pour la rappeuse Original Laeti et la danseuse Janice Bieleu (La Commune, CDN d’Aubervilliers). Pour cette pièce, elle reçoit le Grand Prix du Jury au Festival européen Fast Forward de Dresde (Allemagne).
_jeanne_dark_, son prochain spectacle, sera créé en octobre 2020 dans le cadre du Festival d’Automne à Paris.

Marion Siéfert est artiste associée à La Commune centre dramatique national d’Aubervilliers et au CNDC d’Angers.

Sur Insta, _jeanne_dark_ fend l'armure. 
Interview par Jean-François Cadet, RFI

On ne dira pas tout tant il y aurait à dire. Le langage d’aujourd’hui, les réseaux sociaux, le narcissisme contemporain et l’intimité exhibée, le porno, et le théâtre dans tout ça, l’adolescence, le catholicisme, le burlesque, les commentaires en direct, la scéno, les smileys, la beauté, la violence et cette colère finale du personnage qui pourrait dissuader bien des parents de ne plus jamais rien dire à leurs enfants… La performance est longue et l’on a envie qu’elle ne s’arrête jamais, celle d’Helena de Laurens n’en est que plus remarquable. Sans cesse l’esprit saute d’une réflexion à l’autre tant cette forme par son audace et son originalité ouvre de portes.
Éric Demey, Sceneweb

De dévoilement, de mise à nu, il ne sera questionque de ça, au point qu’au fur et à mesure de la représentation, le monologue incessant de Jeanne, cette parole qu’elle adresse à son smartphone, paraît lui retourner la peau, latransformer en écorchée. Ce doit être cela, ce qu’on appelle «incarner le verbe». Et le para doxe est évidemment que ce soit un outil numérique qui rende visible cette incarnation, sur lequel on suit, captivé, le moindre oscillement de ses traits, la puissance expressive faramineuse de l’actrice décuplée par les gros plans de son visage, tandis que sur le plateau, son corps se déploie, s’exaspère, se tend de lapointe de ses cheveux jusqu’au bout de ses doigts flexibles.
Anne Diatkine, Libération

Helena de Laurens inaugure ainsi une nouvelle forme de jeu, téléphone en main pendant toute la repré­ sentation, une nouvelle forme de corps hybridé. Elle jongle avec une vivacité et une présence incroya­ bles avec ces deux niveaux, celui de l’image et celui du plateau, et semble apte à toutes les métamor­ phoses. Ainsi se réfléchissent le miroir du théâtre et celui du smartphone, de manière assez vertigineuse, sous des dehors on ne peut plus ludiques.

Fabienne Darge, Le Monde

Un jeu tout en équilibre où tous les sens de l’actrice sont en alerte, sans cesse sollicités, filmés non-stop. Un self-movie, un au toportrait filmé qui, derrière l’apparente innocence du récit adolescent, questionne l’emprise familiale, l’obscurantisme de la religion, la puissance des réseaux sociaux et la manipulation par l’image.
Marie-José Sirach, L'Humanité

Découvrez la revue de presse du spectacle

_jeanne_dark_

Mercredi 26 mai 20h30
Jeudi 27 mai 19h30
Vendredi 28 mai 20h30

1h30 - salle Jean-Louis Barrault

_jeanne_dark_, c’est le pseudo Instagram que s’est choisi Jeanne, une adolescente de 16 ans issue d’une famille catholique, qui vit dans une banlieue pavillonnaire d’Orléans. Depuis quelques mois, elle subit les railleries de ses camarades sur sa virginité. Un soir, alors qu’elle est seule dans sa chambre, elle décide de ne plus se taire et prend la parole en live sur Instagram. Face au miroir que lui tend le smartphone, Jeanne se raconte, danse, filme, explose, se métamorphose, oscillant entre mise à nu et mise en scène de soi.
Marion Siéfert revient au CDNO après y avoir présenté 2 ou 3 choses que je sais de vous et Le Grand sommeil dans le cadre des SOLI 2017 et 2018. Dans cette dernière création, elle retrouve Helena de Laurens, captivante interprète du Grand sommeil et dont un des rêves, était un jour de jouer Jeanne d’Arc.

Création programmée au Festival d'Automne à Paris.

RENDEZ-VOUS

Jeudi 27 mai à l'issue de la représentation
Rencontre avec l'équipe
Atelier du CDNO

Réserver