En août 2020, dans le cadre de l’Été culturel et apprenant, la circassienne Victoria Belén accompagnée du musicien David Djeyla Roz et de la comédienne Morgane Aimerie Robin travailleront à la création d’un nouveau projet, Re-Cycle, duo musical, acrobatique et marionnettique / performance interactive du recyclage.

Le processus même de la création implique des temps de recherche et de construction avec le public. C’est ainsi que durant l’été, Victoria Belén, Morgane Aimerie Robin et David Djeyla Roz rencontreront des enfants de 5 à 10 ans des centres Aselqo Blossières et Sainte Beuve à Orléans La Source.
Ensemble ils partageront un temps d’expérimentation et de fabrication, participant pleinement à l’élaboration scénographique de cette prochaine création, Re-Cycle.

RE-CYCLE
Dans un univers où la Terre est devenue une déchèterie géante, où tous les corps de métier ont disparu pour se transformer en " trieurs de poubelles “ deux individus, un ancien musicien et une vieille contorsionniste danseuse décident de voyager avec leurs propres déchets sur un vélo. Leur mission : dans ce nouveau monde, à travers la rencontre et l’échange d’idées, partager un savoir-faire, une passion : créer des histoires et les jouer.

Victoria Belén

Mardi 25 août 2020 de 10h à 12h
Présentation publique à l’issue de la résidence
Centre Aselqo Blossières

Mardi 25 août de 14h à 16h
Présentation publique à l’issue de la résidence
Centre Aselqo Sainte Beuve

L'ÉTÉ CULTUREL ET APPRENANT


Cet été, le Centre Dramatique National d’Orléans renouvèle son implication dans le dispositif « Été culturel » accompagné par la DRAC Centre. Cette opération d’envergure nationale permet aux artistes de maintenir le lien avec les publics durant la période estivale, notamment avec les plus jeunes. En 2021, c’est l’artiste Dimitri Hatton qui est à l’honneur avec son projet « Try again (Constat d’échec à l’amiable) ». Dans ce cadre, et avec le soutien de la Ville d’Orléans au titre du fond de soutien à la création, il sera en résidence en août et septembre 2021 et proposera des ateliers de découverte et de pratique artistique en juillet et août à destination de jeunes amateurs.trices, accompagné du musicien Baptiste Dubreuil. Ces ateliers auront comme objectif de faire éprouver aux participants les joies de l’échec à travers un travail corporel et de manipulation d’objets. Plusieurs groupes d’enfants âgés de 8 à 17 ans viendront le rencontrer pour travailler autour de cette thématique de l’échec, en lien avec l’ASELQO, l’association Cultures du Cœur et les Centres de Loisirs de la ville d’Orléans.

« Try again, littéralement « Essaie encore » s’ouvre sur une dégustation d’échecs et de désillusions. L’enterrement en grande pompe de notre modèle unique de réussite. Un hommage authentique à l’erreur, à la sérendipité et à l’hésitation. Tout ce qui est entrepris y est implacablement et méticuleusement raté, depuis l’entrée en scène jusqu’au tombé du rideau. En cela Try again constitue une expérience inédite, une performance composée exclusivement de tentatives, d’essais qui – si tout va bien – échoueront. »

L’Été culturel est une manifestation à l’initiative du ministère de la Culture, mise en œuvre par la Direction régionale des affaires culturelle du Centre-Val de Loire et les opérateurs nationaux.

Artiste physique et créateur aux multiples facettes, Dimitri Hatton utilise différents champs d’expressions comme le théâtre, la comédie visuelle, la danse et le cirque pour inventer une écriture scénique insolite et unique. Après avoir étudié au Conservatoire d’art dramatique d’Orléans, puis plus tard au CNAC et à l’école du Jeu, son parcours artistique de dessine ensuite au gré de rencontres importantes qui l’emmènent dans des directions diverses, parfois antinomiques. Son travail clownesque l’entraîne aux quatre coins du monde avec des compagnies comme le Cirque du Soleil ou les 7 doigts de la main avec lesquelles ils expérimente le gigantisme d’un « entertainment » à l’anglo-saxonne. En France et en Europe, il développe un travail plus personnel, notamment suite à ses rencontres avec Mohamed El Khatib (Sheep, Stadium-UK, La Dispute) ou Satchie Noro (Bruissements de Pelles, Mind the Gap).