Avec Julie André, Gwendal Anglade, Eric Charon, Aleksandra de Cizancourt, Olivier Faliez, Magaly Godenaire, Agnès Ramy, David Seigneur


Mise en scène Julie Deliquet

Collaboration artistique Pascale Fournier
Scénographie Julie Deliquet, Pascale Fournier et Laura Sueur

Lumières Jean-Pierre Michel et Laura Sueur

Costumes Julie Scolbetzine

Musique Mathieu Boccaren

Films Pascale Fournier

Régie générale Laura Sueur

Administration, production, diffusion Cécile Jeanson - Bureau Formart

Attachée de production et communication Marion Kränhenbühl - Bureau Formart

Production Collectif In Vitro

Coproduction Théâtre de Lorient - Centre Dramatique National de Bretagne, Comédie de Saint-Étienne - Centre Dramatique National, Festival d’Automne à Paris, Théâtre de la Bastille, Théâtre Le Rayon Vert, scène conventionnée, Théâtre Romain Rolland Villejuif… (Production en cours)

Accueil en résidence Théâtre Gérard Philipe – centre dramatique national de Saint-Denis, La Ferme du Buisson - Scène nationale de Marne-La-Vallée.

En collaboration avec le Bureau Formart.

Le collectif In Vitro est associé au Théâtre de Lorient - Centre Dramatique National de Bretagne et à la Comédie de Saint-Étienne - Centre Dramatique National. Il est conventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Île-de-France.


Avec le soutien du Conseil départemental du Val-de-Marne dans le cadre de l'aide à la création


L’acteur et le personnage, le texte et l’improvisation tendent à se rassembler pour ne faire qu’un. Ce face-à-face humain avec le spectateur me fascine. Je cherche à le disséquer, à l’explorer, pour que le public ait le sentiment, quand il assiste à nos créations, que le théâtre s’est effacé et a laissé place à la vie.
Jean-Pierre Thibaudat / Mediapart

MÉLANCOLIE(S)

jeudi 22 mars 20h30
vendredi 23 mars 19h30


Après son expérience à la Comédie-Française, Julie Deliquet revient avec son collectif In Vitro mais sans abandonner Tchekhov. En s’appuyant sur deux pièces, Les Trois Sœurs et Ivanov, elle nous livre un objet continuellement habité où on a l’impression que les acteurs vivent devant vous ces petites tragédies du quotidien. Il y aura des fêtes arrosées et des conversations à bâtons rompus, des élans de passion, des rêves déçus, et cette satanée mélancolie qui colle à la peau d’êtres écartelés entre leurs désirs profonds et leur quotidien sans saveur. Et il y aura la verve de cette troupe qui joue collectif pour mieux mettre sur la table la solitude des individus et nous faire entendre comment les mots de Tchekhov savent dire nos vies minuscules.

 

Rendez-vous

  • jeudi 22 mars 2018 20h30
  • vendredi 23 mars 2018 19h30
Réserver