Kaori Ito naît à Tokyo, en 19794, d’un père sculpteur et d’une mère créatrice de bijoux. Elle commence la danse classique à l’âge de cinq ans, sous la conduite du maître Syuntoku Takagi, et poursuit cette formation classique jusqu’à ses seize ans à Tokyo. Elle part alors à Londres, puis en 2000 elle intègre l’université de Purchase, dans l’État de New York. Elle retourne au Japon où elle passe un diplôme de sociologie, avant de séjourner de nouveau quelque temps aux États-Unis, puis de s’installer à Paris en 2003. À partir de sa rencontre avec Philippe Decouflé sur le spectacle Iris, qui tournera pendant deux ans et dans lequel elle tient le premier rôle, elle va multiplier les collaborations en Europe avec les plus grands noms de la danse. En 2006, elle rejoint le Ballet Preljocaj d’Angelin Preljocaj à Aix-en-Provence, avec lequel elle passe quatre saisons. Elle travaille ensuite à plusieurs reprises avec James Thierrée, intègre Les Ballets C de la B d’Alain Platel en 2010, et Aurélien Bory crée pour elle un solo intitulé Plexus, en 2012. Parallèlement, elle crée en 2008 son premier spectacle, intitulé Noctiluque, au Théâtre Vidy-Lausanne, et poursuit depuis ce travail de chorégraphe au rythme d’un spectacle annuel.

Après de nombreuses activités scientifiques et artistiques, Théo Touvet co-écrit des spectacles avec David Lescot (Les Glaciers grondants, sur le dérèglement de la planète et du couple), avec Kaori Ito (Embrase-moi, sur leurs histoires sentimentales, amoureuses et sexuelles depuis la naissance), et crée en écriture au plateau avec Olivier Letellier (La Nuit où le jour s’est levé, sur la rencontre d’une jeune femme et d’un nouveau-né, ainsi que Rêv’errance) et avec Christine Bastin (L’Infiniment dedans, sur une extrême attention à l’autre et au monde). Après son solo (Existe en ciel, sur un doute métaphysique), il devient artiste associé au Panthéon et aux Monuments Nationaux pour y créer des spectacles sur l’espace et le temps, la matière et le vide, la vie et la mort.

L'amour ?

du 18 AU 28 JUIN 2018

En partenariat avec Les Chantiers Nomades

Chaque vécu de l’artiste, peut être une source intarissable de création émouvante, surtout lorsque ce vécu, c’est à dire les « jardins secrets », les tabous, les peines et les joies, n’est ni enjolivé, ni réécrit par crainte, pudeur ou autre motivation. Quelles sont alors les conditions nécessaires pour que naisse matière à création ? Que faire de l’intuition naissante puisque l’on sait que le corps se décide plus vite que le cerveau ? Comment en faire une dramaturgie ?

C’est autour de ces questions de danseur-créateur que le travail portera durant 10 jours avec comme thème central celui de nos pulsions et de nos comportements amoureux.

Un premier travail de défrichage, d’analyse et de compréhension des enjeux sera réalisé. Seront très directement abordés les questions de tabous et de risques intimes, souvent à l’origine des intuitions.

Ce travail passera par l’écriture, outil nécessaire pour que chacun(e) re-questionne et trouve le chemin, se « débarrasse » de ses tabous et de ses empêchements dans le cadre d’un travail de création, et puisse ensuite travailler sur une danse personnelle et intime et aborder sereinement le rapport avec les corps des autres.

Par des improvisations, le travail s’affinera autour des notions de limites, du concept d’animalité, de bestialité, du thème de l’amour et du désir. L’écriture corporelle sera invitée à se dessiner sans fard ni artifices. Ces sujets seront abordés avec sensibilité et discernement.

Compétence visée :
Mettre en œuvre une écriture corporelle à partir d’un matériau intime initiateur d’intuition

Objectifs du stage :
Maîtriser les techniques corporelles d'expression, du souffle et de la pensée.
Conscientiser ses intuitions, les utiliser pour une écriture corporelle.
Conscientiser ses limites et interdits pour pouvoir les dépasser et en jouer
Maîtriser les notions d’espace et de groupe : cohésion, interaction.
Maîtriser avec précision les mouvements, les regards, l’ancrage au sol et la conduction de l’énergie.
Se servir de la danse pour intensifier sa densité physique et sa présence.

Durée : 2 x 5 jours / 70 h
Lieu :
Théâtre d'Orléans
Public concerné :
Comédiens, danseurs et circassiens professionnels souhaitant travailler sur les notions de tabous et d’intuition dans la danse
Pré-requis, expérience professionnelle
: 2 ans d’expérience professionnelle

Inscription auprès de Estelle Pantalone
04 76 25 21 95 / com@chantiersnomades.com